Maison Feng Shui Pierre Reconstituée

Les efflorescences ne sont plus une fatalité.

Biallais Industries vous propose la gamme "BIA®" : une gamme complète de produits garantie anti-efflorescence (additif béton)garantis sans efflorescence de chaux grâce à BIATEC®, adjuvant original pour les produits à base de ciment : bétons et mortiers.

 

EFFLORESCENCES test sur brique terre cuite

 

Qu'est-ce qu'une efflorescence ? Quelles sont les conséquences des efflorescences ?

Le terme «efflorescences mortier briques efflorescence(s) » désigne un dépôt cristallin, généralement blanchâtre, observé sur la surface du béton ou du mortier, sur les maçonneries en briques de terre cuite utilisées en parement extérieur... 
Il en résulte des hétérogénéités de teinte d’autant plus visibles que la surface du béton ou de la brique est sombre.

 

Ces efflorescences constituent un véritable problème et sont très fréquemment rencontrées après l'achèvement des travaux. Même si elles n'affectent bien souvent que l'aspect esthétique du bâtiment, leurs conséquences néfastes sont cependant indiscutables. Et ce phénomène peut entraîner de coûteux litiges entre les parties concernées : maître d'ouvrage, architecte, entrepreneur, producteurs de briques, de mortiers et de béton.

 

Explications...

 

Comment les efflorescences se développent-elles ?

Dans tous les cas, les efflorescences résultent de la cristalisation de sels en surface de la paroi, sous l'influence de la température ou de l'état hygrométrique de l'air :

Après une période d'humidité, les sels contenus dans le ciment se dissolvent dans l'eau et migrent à la surface par capillarité. Puis le matériau séche, l'eau s'évapore, et les "sels" se cristallisent, se transformant en un dépôt blanchâtre.

 

Au cours de la prise, puis du durcissement du béton ou du mortier, le ciment libère une quantité importante de chaux dénommée aussi hydroxyde calcium, de formule chimique Ca(OH)2 , ou CH.

100 kg de béton => ~7 kg de ciment  => ~2.1 kg de chaux

 

L'eau, qu'elle provienne de la mise en œuvre ou des intempéries, contribue à la formation des sels et à leur migration dans la maçonnerie. La migration des sels à la surface du parement, et donc la formation des efflorescences, dépendra dès lors du comportement au séchage de la maçonnerie dans les conditions climatiques où elle se trouve.


Arrivé en surface, l’hydroxyde de calcium réagit avec le CO2 de l’air et produit du carbonate de calcium (carbonatation).

 

Peut-on faire disparaître les efflorescences ?

Non, pas vraiment.

Contrairement à l’hydroxyde, le carbonate de calcium n’est pas soluble dans l’eau.

En outre, la plupart des traitements, s'ils effacent temporairement les traces visibles, laissent les efflorescences réapparaître plus tard puisque la cause n'est pas traitée :

la chaux "libre", restée enfermée dans les pores du béton, continuera à réagir avec l'air et de nouvelles efflorescences apparaîtront.

 

Efflorescences primaires ou secondaires ?

Les efflorescences "primaires" sont des exsudations de chaux issues d'une humidification de la maçonnerie, juste après sa mise en œuvre ou son jointoiement qui crée typiquement un blanchissage uniforme à la surface.
Elles sont à distinguer des efflorescences dite "secondaires" qui peuvent se manifester aléatoirement après l’apparition initiale.
L'efflorescence secondaire se manifeste plus souvent après des périodes de temps humide et pluvieux en hiver, tard en automne ou tôt au printemps quand le taux d’évaporation est plus lent en raison de températures plus basses et d’un taux élevé d’humidité qui permettent aux sels de monter à la surface. Comme l’hydroxyde de calcium est plus soluble à l’eau en température froide qu’en température chaude, ces dépôts sont plus fréquents en hiver qu’en été. Les élévations ombragées ont plus tendance à crée de l’efflorescence. En été, même après de longues périodes de pluie, l’humidité s’évapore tellement rapidement que moins de sels montent à la surface puisque ces derniers n’ont pas suffisamment de temps pour se dissoudre.



Voici quelques exemples d'efflorescences : voyez vous-même...

 

Attention ! les bâtiments présentés n'ont bien sûr pas été réalisés avec des produits Biallais mais avec des produits concurrents...

 

Efflorescence maison brique Efflorescences brique mortier maison en construction
L'apparition d'efflorescence peut être une source de litiges coûteux pour le constructeur...

Efflorescence_batiment_commercial_en_construction.jpg brique grise Efflorescence
Ci-dessus à droite, l'immeuble est construit avec un bloc blanc Biallais, une brique grise et un mortier concurrents :
certaines briques ne sont plus grises mais complètement blanches alors que dans les mêmes conditions climatiques, le bloc Biacolor ne présente aucune efflorescence !

Efflorescence_maison_brique_beton_rouge_belge_joint_rouge.jpg Efflorescence_maison_brique_terre_cuite.jpg
Ci-dessus à gauche, le mur a été maçonné avec un mortier rouge "ton sur ton" avec la brique rouge qui aurait été du plus bel effet sans l'apparition d'efflorescences un an et demi après la fin de la construction...

Efflorescence_mortier_traditionnel.jpg Efflorescence_transfo.jpg
Ici à gauche, le programme n'est pas encore fini. Sans un nettoyage des efflorescences, les acheteurs ne risquent pas de se précipiter dans le bureau de vente...

Efflorescences_ brique_grise.jpg Efflorescences_brique_jaune.jpg
Encore des traces blanches d'efflorescence : et dire qu'on peut les éviter...